Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Fileuse de lune
  • Fileuse de lune
  • : Cueillir une parole, rouge ou ténue, violente ou fragile, comme on cueille un visage, le soir, au bord de l'amour
  • Contact

Pensées d'auteurs

Sera comblé celui pour qui l'espace ne sera pas dehors. Guillevic

Ton devoir réel est de sauver ton rêve. Amadéo Modigliani

J'en appelle à la beauté qui sera front d'espoir. Abdellatif Laabi

Lorsque je suis le plus profondément moi-même, je rejoins une communauté oubliée. Eugène Ionesco

L'histoire de notre vie fut aussi ce murmure furieux qu'on oublie à la croisée de l'arbre et du fleuve. Luis Mizon

L'innocence est plus forte que le mal. (?)

Je mangerai la terre et les racines, j'avancerai sur le ventre, lombric humain. J'ai une telle faim des éléments du simple. Daniel Biga

On ne naît pas homme, on le devient. Erasme

Pour maintenir à bout de bras cette contrée de nuit où le chemin se perd, à bout de forces, une parole nue. Jacques Dupin

Quel que soit ce que vous devez faire ou rêvez de faire, commencez-le... L'audace contient du génie, du pouvoir et de la magie. Goethe

J'ai voulu sortir pour voir ce qu'étaient devenus l'air et le ciel dès l'instant où un poète avait nommé un autre poète. Boris Pasternak à propos de Marina Tsvetäeva

Archives

Articles Récents

Catégories

7 janvier 2010 4 07 /01 /janvier /2010 16:44
Epuisée de courir
après mon ombre,
j'ai choisi de suivre l'hiver
et son pas de misère.

Affamé, chancelant,
il fraie sa route
sur nos peaux concassées.

Derrière les murs
aux cernes violets,
quelques visages s'éteignent
de n'être que frôlés.

Lenteur du ciel
qui essaie vainement
de rattraper son bleu.

Et je vais,
de la brume à la chambre,
du chahut du froid
au silence du lit,
pour ranimer le feu
des caresses éteintes.

M'escorte la douleur des oiseaux.

Mais se souvenir
fait des ronds de lumière.

Dans la maison d'autrefois,
l'enfance est le caillou blanc
sur le sentier des mûres.

Partager cet article

Repost 0
Published by Brigitte Broc
commenter cet article

commentaires

Ren 12/04/2012 16:21


Bonjour Brigitte...


 


belle  création...


 


que je me verrais  bien publier  sur mon blog,  si vous m'y autorisez bien sûr, et avec ses leins  vers le vôtre...


RC  

Brigitte Broc 09/02/2010 12:33


Pour moi aussi, cette soirée fut vraiment riche et forte.
J'aurais envie d'échanger davantage avec vous deux, car le temps a passé trop vite.
Peux-tu me communiquer ton mail ? Le mien est brigitte.broc536@orange.fr
A bientôt


smota 08/02/2010 12:13



Et si les cailloux avaient des ailes ? C’est ici que je viendrai poser ma pierre, ce poème est magnifique. Lorsque
je te lis, j’entends ta voix qui résonne encore dans mes oreilles. Merci pour ce que tu donnes avec tant de générosité. Je souhaite que d’autres occasions se présentent afin de mieux te
connaître. Samedi dernier, Cristina m’a envoutée mais ta présence faisait partie de cette sublimation.  



Brigitte Broc 03/02/2010 09:32


Ce caillou blanc, Mari-Roza et Pascal, tel un phare sur une route désormais commune. Qu'il éclaire les moments à venir, moments intenses d'échanges et d'émotions. A très bientôt. 


Mari-Roza et Pascal 01/02/2010 23:11


Sur notre calendrier du coeur, à la page du jour du plancher des chèvres, nous avons posé le caillou blanc, pour nous souvenir que cet instant se trouve à la croisée des temps : celui où nos
chemins ne s'étaient pas encore rencontrés, et celui riche des promesses d'autres moments d'amitié à venir. Merci pour les instants de partage de la soupe aux livres.